Freelance : 5 erreurs Linkedin à ne pas commettre !

Article publié le 26 Janvier 2017 p de Codeur Blog

Mieux vaut ne pas avoir de présence sur Linkedin que de faire une des 5 erreurs suivantes ! En effet, un profil non rempli ou mal géré peut rebuter certains de vos prospects.

Mieux vaut ne pas avoir de présence sur Linkedin que de faire une des 5 erreurs suivantes ! En effet, un profil non rempli ou mal géré peut rebuter certains de vos prospects. À l’inverse, une stratégie pertinente sur ce réseau social B2B vous aide à acquérir de précieux contacts, à bien gérer votre image et à convaincre vos prospects.

Pour vous aider à mieux communiquer sur ce réseau social, Codeur vous présente une liste d’erreurs à ne plus commettre !

1.    AVOIR UN PROFIL VIDE

Avez-vous déjà effectué une recherche sur une personne dans Google ? Si celle-ci s’est inscrite sur Linkedin, son profil ressort dans les premiers résultats.

Dites-vous que vos prospects effectuent certainement des recherches sur vous avant de vous contacter ou de signer un contrat. S’ils trouvent un profil Linkedin vide, que vont-ils penser ? Que vous n’avez aucune expérience, rien à valoriser ou que vous ne souhaitez simplement pas vous vendre…

Dans tous les cas, c’est plutôt néfaste pour votre image, alors que Linkedin vous aide justement à valoriser votre expérience ! Profitez de la plateforme pour créer un CV dynamique, qui donnera envie à vos leads de vous contacter.

2.    SE CONNECTER AVEC UN PROSPECT DE MANIÈRE IMPERSONNELLE

Plateforme de Social Selling par excellence, Linkedin vous permet de repérer des prospects et de prendre contact avec eux. Néanmoins, si vous adoptez une stratégie agressive et impersonnelle, vous êtes sûr de ne jamais les transformer en clients.

Plutôt que d’envoyer des demandes de contact dans tous les sens, participez à des groupes de discussion où se trouvent vos prospects. Éveillez leur attention et attisez leur curiosité avec des remarques pertinentes.

Puis, au moment de les demander en contact, rédigez un message personnalisé qui fait référence à une des dernières conversations sur le groupe, par exemple. Puis, glissez subtilement ce que vous pouvez faire pour l’aider. Il acceptera plus facile votre demande !

3.    RECOMMANDER DES COMPÉTENCES À TOUT-VA

Et en demander en retour ! Ne recommandez les compétences que des personnes que vous connaissez et avec qui vous avez travaillé. Les retours se feront naturellement. Ne quémandez surtout pas des recommandations, c’est le meilleur moyen de ne jamais les obtenir et d’avoir l’air désespéré auprès de vos contacts.

N’oubliez jamais que vos anciens collègues, collaborateurs actuels ou confrères peuvent être de futurs partenaires. Gardez un contact naturel avec eux.